EuRoman

La sortie de crise a commencé dans quelques pays. Pour ‘transformer l’essai’, il faut préparer le renouvellement de 2014, institutionnel et politique. Et aussi améliorer l’information et les processus, sans attendre encore un traité.

Le débat dans la bulle bruxelloise est trop centré sur ‘Brexit’, le risque de ‘filer à l’anglaise’. En réalité, après les élections allemandes et européennes, c’est l’approfondissement de l’eurozone qui occupera les esprits.

Les implications pour EurActiv ? Nous aussi voulons nous intégrer plus : notre triangle Bruxelles-Londres-Berlin est renforcé depuis 2012, et nos versions ‘Paris’ et ‘francophone de Bruxelles’ vont fusionner. Les autres pays de notre réseau dans 15 capitales comportent la majorité des journalistes EurActiv : ils vont couvrir les élections européennes bien avant mai 2014.

Comme pour les réformes des institutions européennes, les structures ne peuvent pas passionner, mais plutôt la politique: les contenus variés. EurActiv poursuit aussi son évolution technologique. D’abord, notre département vidéo a récemment célébré 20 millions de ‘videoviews’. D’autre part, les réseaux sociaux s’abreuvent de nos contenus. Peuvent-ils aider l’UE à passer de la transparence sur internet à l’efficacité des décisions ? Dans cette hypothèse, la Fondation EurActiv lance le projet “EU Community”, avec des partenaires comprenant la Commission et des organismes de recherche.

Tout ceci ne nous rend pas virtuels: renseignez-vous sur nos ateliers dans différents pays, ou sur les conférences que nous modérons… Ou bien : contactez-nous!

Christophe Leclercq | Rick Zedník

Edito, EurActiv & Vous – Eté 2013

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print