EuRoman

( You have a view on how to debate and communicate the EU 2020 replacement of the Lisbon Agenda?
Please react, by simply clicking below)

(Edito newsletter ‘EurActiv et Vous’, Janvier 2010)

Avec Barroso II, de nouvelles politiques vont bientôt être débattues. L’agenda de Lisbonne a échoué au plan national. Que peut-on en conclure pour le nouvel agenda « Europe 2020 » ?
Pour le dixième anniversaire d’EurActiv, quelques mots sur les débuts, sur nos objectifs, et sur le débat européen au niveau national.
Nous avons lancé EurActiv en novembre 1999 avec notre ‘Conférence Transparence’ au Parlement Européen. Depuis, la famille s’est agrandie et comporte maintenant plus de dix membres:
• EurActiv, le grand frère, qui célèbre ses dix ans ;
• La Fondation EurActiv, la grande soeur, cinq ans ;
• Le réseau EurActiv et ses dix affiliés nationaux, qui ont entre six et un an.
Tous ses piliers ont les mêmes gènes, les mêmes principes : ‘Efficacité et transparence de la communauté des acteurs européens’.
Les acteurs européens, c’est vous – que vous soyez dans le secteur public ou privé. En comptant vos homologues au niveau national, c’est un demi million de professionnels qui s’intéressent aux questions européennes.
EurActiv a survécu à la bulle des dotcoms, et plus récemment à la crise économique. Nous sommes devenus leader parmi les médias spécialisés. Tout ça, c’est grâce à cette communauté, dont nous sommes le portail de référence. C’est donc grâce à vous et nous vous en remercions.
Bruxelles survivrait probablement assez bien sans EurActiv : l’information serait simplement un peu moins transparente et les débats moins riches. Par contre, dans les pays où nous sommes implantés dans la bonne langue, nous jouons un rôle unique et avons peu de concurrence.
Chez EurActiv, nous avons aussi un point de vue sur la communication de l’Europe. Beaucoup de choses ont été tentées. Depuis cinq ans, il y a une véritable professionnalisation des institutions. Il y a aussi de bonnes initiatives nationales, la Fondation EurActiv l’a montré en récompensant quelquesunes d’entre elles en novembre dernier. Mais, reconnaissons-le, ce n’est pas du tout suffi sant.
Alors que recommandons-nous ? Nous suggérons de ‘Décentraliser radicalement, et responsabiliser
les multiplicateurs
’. Qu’est-ce que cela veut dire ? Pour faire court, on peut décentraliser comme EurActiv.
Localiser l’information et la syndiquer vers d’autres canaux, proches des leaders d’opinion sectoriels et des
citoyens. La stratégie n’est pas très originale, encore faut-il la mettre en oeuvre, fermement, et rapidement.
Nous pouvons y contribuer…

Christophe Leclercq

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print